Le secrétaire général des Nations  Unies, Antonio Guterres, a octroyé 100 millions de dollars tirés du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) des Nations Unies pour les neuf crises les plus  négligées dans le monde. Cet argent est destiné à aider plus de six millions de personnes dans des crises où les niveaux de vulnérabilité sont alarmants, mais où le financement  demeure extrêmement bas. Ces pays incluent le Cameroun, la République populaire démocratique de Corée (RPDC), la Libye, Madagascar, le Mali, le Niger, le Nigeria, la Somalie et l’Ouganda. « Le CERF est une bouée de sauvetage pour les personnes prises dans des  crises qui ne font pas les gros titres mais où les besoins sont tout aussi urgents »,  a déclaré le secrétaire général. « Ce financement est crucial pour que l’ONU  et les partenaires puissent continuer à aider les personnes qui ont besoin de  notre aide. Je remercie tous les Etats membres et les donateurs qui ont rendu  cela possible ». Une grande partie des fonds est destinée aux personnes touchées par  le déplacement – l’un des défis humanitaires les plus urgents dans le monde d’aujourd’hui où plus de 65 millions de personnes sont déplacées.

L’argent du CERF veillera à ce que des millions de personnes qui ont  fui la violence et les affrontements liés à Boko Haram au Nigeria, au Niger  et au Cameroun, bénéficient de soins de santé, d’une aide alimentaire et d’un  abri. En Somalie, en Ouganda et en Libye, le CERF viendra en aide aux personnes  déplacées et aux réfugiés des pays voisins. Un soutien urgent sera également  offert aux personnes souffrant de malnutrition et d’insécurité alimentaire à  Madagascar, au Mali et en RPDC.

Cette allocation de 100 millions de dollars ne couvre qu’une petite partie des besoins humanitaires urgents. Etant donné que l’ampleur et l’intensité  des situations d’urgence continuent d’augmenter, un Fonds plus large et plus robuste est nécessaire pour que l’aide puisse toucher les gens, où et quand  les crises se produisent. A cette fin, l’Assemblée générale des Nations Unies  a approuvé la recommandation de l’ancien secrétaire général Ban Ki-moon de doubler  l’objectif annuel du CERF à 1 milliard de dollars d’ici 2018. « Le CERF est l’un des moyens les plus rapides de fournir une aide d’urgence.  La répartition approuvée aujourd’hui sauvera des vies dans les neuf pays », a  déclaré le coordonnateur des secours d’urgence et secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Stephen O’Brien. « Alors que nous nous efforçons de  relever les défis humanitaires d’aujourd’hui, notre objectif d’un milliard de  dollars pour le CERF est vital pour que l’aide touche les gens là où les crises  se produisent ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s